Skip to main content

Sample Conseils fiscaux pour les étudiants

Les étudiants en médecine et les médecins résidents comme vous ont bien d’autres choses à faire que de penser à l’impôt sur le revenu. Toutefois, en vous renseignant sur des sujets comme les avantages fiscaux, vous pourriez économiser de l’impôt et améliorer votre situation financière.

Voici quelques conseils et astuces pour réduire votre facture fiscale :

  • Produisez une déclaration de revenus, même si vous n’avez rien à payer.

    Plusieurs avantages s’offrent à vous lorsque vous produisez votre déclaration de revenus annuellement, et ce, même si vous n’avez aucun impôt à payer.
    Par exemple, selon votre revenu, vous pourriez profiter du crédit pour la TPS/TVH, un versement trimestriel non imposable.

    De plus, vous pouvez accumuler des droits de cotisation à un REER, calculés d’après un pourcentage du revenu gagné durant l’année. Même si vous n’avez pas les moyens de cotiser à un REER actuellement, vos droits peuvent être reportés indéfiniment aux années d’imposition ultérieures.

  • Si vous obtenez un remboursement d’impôt, réinvestissez-le.

    Il est tentant de considérer un remboursement d’impôt comme de l’argent tombé du ciel que vous pouvez dépenser à votre guise. Mais pourquoi ne pas vous en servir plutôt pour effectuer un versement additionnel en remboursement de vos prêts étudiants ou de votre marge de crédit, pour régler le solde de vos cartes de crédit ou pour investir dans votre REER ou votre CELI?

     

  • Renseignez-vous sur les avantages fiscaux auxquels vous avez droit.

Les étudiants en médecine et les médecins résidents peuvent être admissibles à des crédits et déductions d’impôt ainsi qu’à des programmes fiscaux; tirez-en profit pour réduire le montant que vous devez payer. Assurez-vous toutefois de conserver tous les reçus pour lesquels vous avez demandé une déduction ou un crédit d’impôt dans les six dernières années, au cas où votre déclaration ferait l’objet d’un examen ou d’un audit par l’Agence du revenu du Canada.

 

Voici une liste d’avantages fiscaux qui méritent d’être examinés de plus près :

1. Crédits d’impôt pour frais de scolarité, pour études et pour manuels*

Crédit d’impôt pour frais de scolarité : Les frais de scolarité payés pendant vos études en médecine ou votre résidence peuvent vous donner droit à un crédit d’impôt non remboursable. De même, les frais engagés pour l’admission, la demande d’admission, l’utilisation d’une bibliothèque ou de laboratoires, les examens, la délivrance d’un diplôme, la participation à certains cours de préparation aux examens ainsi que les frais obligatoires de services informatiques peuvent également être admissibles.

Crédit d’impôt pour études : Les étudiants admissibles inscrits à un programme de formation admissible peuvent aussi avoir droit à un crédit d’impôt fédéral non remboursable équivalant à 15 % de 400 $ pour chaque mois d’études à temps plein ou de 120 $ pour chaque mois d’études à temps partiel. Des crédits d’impôt provinciaux peuvent aussi être offerts.

Crédit d’impôt pour manuels : Les sommes engagées au titre des manuels scolaires donnent droit à un crédit d’impôt fédéral non remboursable équivalant à 15 % de 65 $ pour chaque mois d’études à temps plein ou de 20 $ pour chaque mois d’études à temps partiel, dans la mesure où vous étiez inscrit à un programme qui vous donne droit au crédit d’impôt pour études. Des crédits d’impôt provinciaux peuvent aussi être offerts.