Skip to main content

COVID-19 : devriez-vous revoir votre plan de retraite?

La COVID-19 a bouleversé la vie de nombreux médecins. Pourrait-elle aussi avoir eu une incidence sur votre plan de retraite?

Quelques mois après le début de la pandémie, 90 % des médecins canadiens ont dit avoir connu une diminution des soins aux patients. Pour 33 % d’entre eux, la baisse était supérieure à 50 %. Dans un tel contexte, il peut être difficile de continuer à épargner pour la retraite.

Pour vous assurer que vos objectifs de retraite restent à votre portée, voici des solutions que vous pourriez devoir envisager, selon l’étape où vous en êtes dans votre carrière.

Médecins en début ou en milieu de carrière

Comme les taux d’intérêt sont à des planchers historiques, le rendement de vos placements à revenu fixe (CPG, obligations) est probablement très faible. Les projections à long terme pour ce qui est du rendement des actions demeurent cependant relativement intéressantes. Si vous comptez prendre votre retraite dans dix ans ou plus, accroître la proportion d’actions dans votre portefeuille pourrait vous permettre de rattraper le rendement perdu dans la dernière année.

Examinez la répartition de votre actif. Quelle est la proportion de titres à revenu fixe dans votre portefeuille? Est-elle inutilement élevée? Supposons que votre portefeuille soit partagé à parts égales entre les titres à revenu fixe et les actions, mais que la répartition recommandée pour une personne dans votre situation soit de 65 % d’actions et de 35 % de titres à revenu fixe. La composition de votre portefeuille est donc plus prudente qu’il ne le faut. Vous pourriez accroître le rendement potentiel de votre actif en augmentant la proportion d’actions. Après avoir réévalué votre tolérance au risque, revu vos objectifs et dressé un portrait global de vos actifs et de vos placements, vous jugerez peut-être opportun de le faire. Votre conseiller MD* peut vous aider dans cette tâche.

Vérifiez les types de comptes où est détenu votre actif. Bien des épargnants distribuent leurs placements entre plusieurs types de comptes, comme un REER (imposition différée), un compte d’épargne libre d’impôt (non imposable), un compte non enregistré (imposable) et un compte de société, dans le cas des médecins incorporés. La façon dont vos actifs sont distribués peut influer sur le rendement après impôt.

Traditionnellement, on conseille aux gens de détenir leurs titres à revenu fixe dans des comptes d’impôt différé ou des comptes libres d’impôt, car que les revenus d’intérêt sont fortement imposés. Le rendement des titres à revenu fixe par rapport à celui des actions joue aussi dans la balance. Comme les taux d’intérêt actuels sont nettement inférieurs à la croissance prévue des actions, les gains en capital dans les comptes non enregistrés et de société sont d’autant plus importants.

Selon les effets de la pandémie sur vos revenus en 2020, il pourrait être sensé de revoir la distribution de votre argent entre vos différents comptes, y compris la rémunération que vous verse votre société et le montant des cotisations à vos REER (personnel ou de conjoint). Votre conseiller MD et votre comptable peuvent vous expliquer les conséquences éventuelles de ces changements sur votre plan de retraite, à court et à long terme.

Passez en revue votre plan financier. Si vous avez corrigé la répartition de votre actif et sa distribution entre vos différents comptes, mais que votre plan de retraite ne donne toujours pas les résultats escomptés, le temps est venu de faire d’autres changements. Analysez votre plan financier. Peut-être devrez-vous épargner davantage et dépenser moins (maintenant et à l’avenir), modifier vos projets de retraite ou travailler plus longtemps.

Médecins en fin de carrière

Les dix années qui précèdent la retraite sont souvent celles où les médecins épargnent le plus, surtout si leurs enfants sont indépendants financièrement et leur prêt hypothécaire est remboursé. Malheureusement, à cause des bas taux d’intérêt et d’une baisse de revenus attribuable à la pandémie, il se peut que vous deviez repousser votre départ à la retraite. Les médecins en fin de carrière sont vulnérables à ce genre de changements parce qu’ils disposent de peu de temps pour se rattraper.

Surveillez vos dépenses. Si vos revenus ont diminué, vous pourriez songer à limiter certaines de vos dépenses. Maintenant que les sommes consacrées à vos enfants et au remboursement de votre prêt hypothécaire ont diminué, pourriez-vous faire un effort supplémentaire ailleurs? Vous aviez peut-être d’autres plans ou attentes pour cette étape de votre vie, mais dites-vous qu’il est souvent plus facile de vous abstenir d’engager de nouvelles dépenses que de réduire celles que vous faites déjà.

Repensez votre retraite. Vous avez déjà fixé la date de votre départ à la retraite et envisagé votre futur mode de vie, mais la COVID-19 est venue compliquer l’atteinte de vos objectifs? Il existe des solutions, comme repousser la retraite, réduire vos dépenses, vendre certains biens de luxe, épargner plus et modifier votre portefeuille. Elles vous paraissent peut-être moins qu’idéales, mais l’important demeure que vous avez des options. Votre conseiller MD peut vous aider à déterminer celles qui auront le moins de conséquences pour vous.

Réévaluez si vous devez opter pour des placements plus sûrs. Les bas taux d’intérêt influent fortement sur les revenus générés par les instruments sûrs. Si vous approchez la retraite, vous vous souvenez sûrement du temps où les taux d’intérêt dépassaient les 10 % et où un capital de 500 000 $ produisait des revenus annuels de 50 000 $. Cette époque est révolue. Pour générer des revenus de cet ordre, il faut aujourd’hui détenir un capital de près de 5 millions de dollars. La plupart des gens ne pourront donc s’en remettre uniquement à des placements sûrs, et il deviendra de plus en plus important de détenir une combinaison de titres générateurs de revenus et de placements axés sur la croissance.

Vous devrez probablement faire très attention, surtout si vous songez à transférer vos droits à retraite ou à demander des prestations publiques de manière anticipée. Les sources de revenus sûrs (prestations publiques, revenus locatifs, redevances, rentes différées, etc.) sont des biens extrêmement précieux dans un contexte de bas taux d’intérêt.

Tout dépendant du temps qu’il reste à écouler avant votre retraite, la pandémie pourrait vous forcer à revoir votre plan de retraite. Plusieurs stratégies sont à la disposition des médecins. Un conseiller MD peut vous aider à les explorer et à modifier votre plan de retraite pour qu’il tienne compte du contexte actuel ainsi que de vos besoins, de vos objectifs et de votre situation.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.