Relation client-conseiller : les quatre principaux éléments à rechercher

La relation client-conseiller ressemble beaucoup à celle entre un médecin et son patient : plus les rapports sont bons, plus les résultats devraient l’être aussi.

Si la relation avec votre patient est marquée par la confiance et le respect, ce dernier sera probablement plus franc avec vous; ainsi, vous serez en mesure de poser un diagnostic plus juste. Il en va de même dans la relation client-conseiller. Comme client, voici quatre éléments auxquels vous êtes en droit de vous attendre de la part de votre conseiller financier.

1. Compétence : Les patients qui ont confiance en l’expertise de leur médecin sont plus susceptibles d’être satisfaits des options de traitement proposées et de suivre les consignes qu’on leur donne. Le même principe s’applique pour les clients à l’égard de leur conseiller financier : s’ils ont confiance en lui, ils auront plus confiance en leur plan financier et seront plus sûrs d’atteindre leurs objectifs.

Un bon conseiller financier doit avoir suivi une formation, obtenu la qualification professionnelle requise et acquis de l’expérience dans le domaine. Il est important de procéder à une vérification, étant donné que l’usage des termes « planificateur financier » et « conseiller financier » n’est réglementé nulle part au Canada, sauf au Québec.

Au Québec, le titre professionnel à rechercher est celui de planificateur financier, décerné par l’Institut québécois de planification financière (IQPF). Dans le reste du Canada, le titre professionnel de planificateur financier agréé (CFPMD) est décerné aux conseillers qui ont acquis les compétences nécessaires à l’exercice de la profession de conseiller ou planificateur financier.

2. Communication : Entretenez-vous une bonne relation avec vos patients? Si c’est le cas, lorsqu’ils vous font part de leurs préoccupations, il est fort probable que vous les écoutiez, que vous les rassuriez et les réconfortiez, et que vous leur donniez des explications qu’ils seront en mesure de comprendre.

Un conseiller financier qui saura faire la même chose méritera votre respect. Votre conseiller doit être attentif à vos préoccupations et à vos objectifs, comprendre parfaitement votre situation financière et être en mesure d’évaluer votre style de placement. Par ailleurs, il doit adapter ses explications en fonction de vos intérêts et de vos connaissances.

En tant que client, il vous incombe d’informer votre conseiller de tout changement à votre situation. Une communication ouverte et honnête peut améliorer votre relation et, fort probablement, vos résultats financiers.

3. Prise de décision partagée : Certains patients sont heureux de suivre les conseils de leur médecin sans chercher à comprendre les autres options de traitement qui s’offrent à eux. D’autres souhaitent obtenir des renseignements détaillés et participer à la prise de décision. Plus un médecin propose d’options à ses patients, leur présente les pour et les contre de ces options et les guide dans leurs choix, plus les patients sont susceptibles d’être satisfaits et de coopérer.

Comme dans le domaine médical, une fois que votre conseiller connaît vos objectifs et vos priorités, ce dernier peut vous aider à préciser vos objectifs, vous présenter différentes options et vous laisser prendre vos propres décisions. Ce type de prise de décision partagée donne souvent lieu à une relation très fructueuse entre le client et le conseiller.

4. Soins spécialisés : Le médecin de première ligne joue un rôle inestimable dans la vie de ses patients. En effet, il s’occupe de leurs symptômes et problèmes de santé, en plus de veiller à leur état de santé global. Il considère chaque situation dans son ensemble et, au besoin, adresse ses patients à des spécialistes.

Le conseiller financier joue un rôle semblable. Il analyse l’ensemble de la situation et du profil de ses clients afin de préparer avec eux un plan financier complet (gestion du budget, constitution en société, etc.).

S’il y a lieu, votre conseiller vous dirigera vers d’autres professionnels, comme un conseiller en assurance, un conseiller en successions et fiducies, un avocat, un fiscaliste ou un spécialiste des prêts hypothécaires, pour vous aider à répondre à tous vos besoins financiers.

Communiquez avec un conseiller MD* dès aujourd’hui pour établir ou actualiser votre plan financier et ainsi vous donner les moyens de profiter pleinement de la vie.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

Article précédent
Vous pensez à acheter un immeuble locatif?
Vous pensez à acheter un immeuble locatif?

Cet article décrit les avantages et inconvénients d’être propriétaire d’un immeuble locatif et donne des co...

Article suivant
CELI : canaliser la puissance de l’épargne libre d’impôt
CELI : canaliser la puissance de l’épargne libre d’impôt

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est conçu pour aider les Canadiens à épargner. Voici quelques fait...

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!