Prenez-vous le genre de vacances qu’il vous faut? Profitez au maximum de vos congés

La Dre Anita Chakravarti ne le savait pas à l’époque, mais il y a environ 20 ans, une escapade familiale allait changer sa vie à jamais.

La Dre Chakravarti, professeure à l’Université de la Saskatchewan, anesthésiologiste retraitée et chef de la direction de l’entreprise de promotion de la santé et du bien-être [M]POWER Mindful Professional Practice, était partie en voiture à la découverte de la Colombie-Britannique et des États de Washington et de l’Oregon avec son mari et ses enfants.

« Nous ne prenions jamais de vacances simplement relaxantes », se remémore-t-elle. Ce voyage avait été rempli d’activités – des randonnées, par exemple – et, au retour, la famille s’est arrêtée chez des amis.

« Ils avaient organisé une randonnée à cheval avec les enfants. Je leur ai dit que nous ne voulions pas y aller, qu’il faisait trop chaud et que nous préférions rester à la maison et profiter de la piscine. »

Mais les amis de la Dre Chakravarti ont insisté.

« Je ne me suis pas écoutée; je me suis laissée convaincre, et c’est moi qui me suis fait désarçonner », raconte-t-elle.

La Dre Chakravarti s’est blessée au cou et au dos en tombant. Au lieu de revenir fraîche et dispose pour reprendre son horaire chargé, elle a repris le travail avec une douleur horrible qui nuisait à ses activités et qui n’est jamais tout à fait partie.

Il n’est pas toujours évident de prendre le genre de vacances dont on a besoin, surtout pour les médecins, qui ont généralement des personnalités de type A, à qui le repos ne vient pas naturellement. Mais quand on ne prend pas le temps de se reposer le corps et l’esprit, on s’expose à des problèmes physiques, mentaux et émotionnels.

Plus de vacances, plus de bienfaits

« Des vacances courtes valent mieux que rien du tout, [mais] plus longtemps on décroche, mieux c’est », explique le Dr Mel Borins, médecin de famille, professeur agrégé à l’Université de Toronto et auteur de Go Away: Just for the Health of It. « J’ai vu des gens dont la santé s’est améliorée après une toute petite escapade d’une fin de semaine. Je crois que de plus en plus de médecins réalisent que le repos et les loisirs sont extrêmement importants pour la santé. »

Des études ont montré que le fait de prendre des vacances réduisait entre autres le risque de maladies et de crises cardiaques, et que partir en famille consolidait les liens familiaux.

« En gros, ça allonge l’espérance de vie, ça réduit le risque d’épuisement professionnel et ça améliore les relations familiales ainsi que le sentiment de satisfaction à l’égard de la vie », souligne le Dr Borins.

Son livre offre des conseils sur les voyages et sur le bien-être en vacances. Mais y a-t-il un type de vacances à privilégier pour les médecins?

« Personne ne voit les vacances de la même manière; certains aiment être très actifs, d’autres préfèrent le repos total, remarque le Dr Borins. Mais la recherche indique que les gens ont généralement le sentiment d’avoir fait le plein d’énergie – et de façon durable! – après avoir passé du temps dans la nature. »

Pratiquez la pleine conscience pour profiter au maximum de votre repos

On sait que la santé et le bien-être des médecins a une incidence sur la qualité des soins qu’ils prodiguent.

« Même les médecins résilients finissent par s’épuiser, affirme la Dre Chakravarti. Imaginez 30 ans à voir la souffrance humaine s’incarner chez les patients. Personne ne nous apprend à composer avec ça. »

La Dre Chakravarti, dont l’expérience l’a poussée à se spécialiser en algologie, s’est aussi engagée dans la promotion de la santé et du bien-être des médecins et a suivi une formation pour enseigner la pleine conscience. Pour les médecins, le plus important avec les congés, c’est d’avoir le bon état d’esprit, dit-elle.

« Pas besoin de bloquer tout ce qui a trait au travail pour pratiquer la pleine conscience. Il s’agit de reconnaître les faits, de les accepter et de faire un choix en toute connaissance de cause », explique-t-elle.

Par exemple, vous pouvez choisir de vérifier l’état d’un patient pendant vos congés. Pas de souci, tant qu’il s’agit d’un choix que vous faites consciemment. Bien sûr, on recommande généralement de laisser son téléphone et sa pagette de côté autant que possible, mais le Dr Borins reconnaît que cet objectif n’est pas toujours réaliste.

« Vous n’arrivez pas à partir sans rester connecté d’une manière quelconque? Mieux vaut partir dans ces conditions que ne pas partir du tout », souligne-t-il.

Trouvez ce qui recharge vos batteries

Il faut être à l’écoute de soi-même quand on planifie ses vacances.

« Passer deux semaines à courir d’une attraction touristique à l’autre en Europe ne semble peut-être pas très reposant, mais ça peut faire le bonheur de certaines personnes, explique la Dre Chakravarti. Encore une fois, il s’agit de savoir ce qui vous aide à faire le plein d’énergie. »

Quoi que vous choisissiez, l’important, c’est de revenir bien reposé. Si votre corps a été mis à l’épreuve depuis quelque temps, peut-être vaudrait-il mieux laisser tomber l’ultramarathon.

« Le corps passe automatiquement en mode lutte, fuite ou inhibition. Vous avez beau adorer faire de l’escalade ou courir le marathon, c’est un stress pour l’organisme, indique la Dre Chakravarti. Si ce que vous avez prévu pendant vos vacances ne recharge pas vos batteries… Je ne vous dis pas de ne pas le faire. Je dis qu’il faut avoir conscience des choix qu’on fait et être à l’écoute de son corps. »

Voici quelques trucs pour vous aider à refaire le plein d’énergie lors de vos prochaines vacances.

Planifiez pour optimiser les bienfaits

Une analyse de la revue Harvard Business Review révèle que moins nos vacances sont stressantes, plus on en ressent les bienfaits. Une bonne planification peut réduire le stress qui nous guette durant en voyage. C’est pourquoi il vaut mieux essayer de planifier plus d’un mois à l’avance et de régler les détails comme les déplacements. Si possible, parlez à quelqu’un qui connaît bien votre destination.

Pourquoi pas des vacances à la maison?

Des obligations, familiales ou autres, vous empêchent de partir en voyage? Le Dr Cory Fawcett, auteur, médecin et ancien chirurgien américain, recommande de prendre des vacances à la maison. Mais pour en ressentir les bienfaits, il faut se mettre des limites; résister à l’appel des corvées domestiques, par exemple. Il faut s’interdire de faire quoi que ce soit de plus que ce qu’on ferait si l’on flânait sur une plage à l’étranger.

Planifiez vos vacances à la maison comme vous planifieriez un voyage. Faites une liste d’activités que vous pouvez faire tout près : jouer aux quilles, passer la journée au lac, faire de la randonnée ou autre. Et pourquoi ne pas finir vos journées avec des soirées cinéma en famille?

Prévoyez vos prochaines vacances avant que celles-ci prennent fin

Le plus difficile quand on part en vacances, c’est de revenir. Si vous avez hâte de partir depuis des mois, il se peut que vous vous sentiez déprimé quand il faudra revenir à la réalité. C’est pourquoi le Dr Borins et la Dre Chakravarti recommandent tous deux de planifier vos prochaines vacances avant la fin de celles-ci, question d’avoir hâte à quelque chose d’autre au retour.

Prenez le temps de revenir

Le Dr Borins propose plusieurs moyens de faciliter un retour au travail en douceur après des vacances.

« Moi, j’attrapais un rhume chaque fois que je revenais de vacances, raconte-t-il. Je me lançais dans les heures supplémentaires sitôt revenu. On peut dire que ça neutralisait l’effet du repos. »

Il recommande donc de prévoir une activité que vous aimez durant la semaine de votre retour : une balade au parc, un massage, une sortie pour aller voir un match, un café avec un ami… Organisez-la à l’avance pour que quelque chose vous motive.

Le Dr Borins suggère aussi de garder un horaire dégagé. Bien sûr, vous aurez du rattrapage à faire, mais faites-le en quelques semaines plutôt que de vous surcharger dès la première.

Autre truc? Faites tout de suite développer vos photos, ou organisez-les en ligne si vous comptez les conserver en format numérique. Attendez une semaine avant de ranger vos souvenirs et tenues de vacances.

Utilisez votre temps de façon judicieuse

Une autre façon de faire le plein d’énergie en vacances est de profiter du recul que l’on a pour faire le point sur sa vie et sur sa carrière.

Dans un article de son site Web, The Happy MD, le Dr Dike Drummond, médecin de famille et consultant, recommande de prendre une heure durant vos vacances pour faire la liste de ce qui ne vous convient pas dans votre vie professionnelle. Choisissez un élément qui vous tient particulièrement à cœur, établissez la première étape pour régler le problème et donnez-vous une date limite. À votre retour, vous serez non seulement reposé, mais aussi motivé à améliorer votre vie professionnelle.

Article précédent
Les acheteurs d’une première propriété et le nouvel incitatif du gouvernement fédéral
Les acheteurs d’une première propriété et le nouvel incitatif du gouvernement fédéral

L’Incitatif à l’achat d’une première propriété du gouvernement fédéral entrera en vigueur le 2 septembre 20...

Article suivant
Ce que les médecins doivent savoir lorsqu’ils détiennent des biens immobiliers aux États-Unis
Ce que les médecins doivent savoir lorsqu’ils détiennent des biens immobiliers aux États-Unis

Les Canadiens qui détiennent des biens immobiliers aux États-Unis pourraient devoir payer l’impôt successor...