Nouveaux médecins : cinq questions avant d’acheter votre logis

           

Tôt ou tard, la plupart des nouveaux médecins songent à acheter leur propre logis. Après avoir été locataire pendant de longues études et la résidence, l’envie de devenir propriétaire peut être forte et la pression des pairs est parfois intense.

Pendant toutes ces années d’études et de formation médicale, vous n’avez sans doute jamais vraiment eu le temps de vous familiariser avec le monde de la finance qui possède son propre jargon. Et vous devrez faire le tri dans une surabondance de renseignements conflictuels venant de multiples sources.

Avant de vous lancer à la recherche de la « perle rare », voici cinq questions auxquelles vous devriez réfléchir :

  1. Serait-il préférable pour vous de patienter pour avoir une meilleure idée de ce qui vous attend?

Acheter une maison immédiatement à la fin de sa résidence n’est peut-être pas le plan idéal. Si vous avez accepté un poste dans une nouvelle ville, il faudra prendre le temps de la découvrir et d’en comprendre l’ambiance. En restant locataire, vous gardez la marge de manœuvre requise pour changer d’idée et vous disposerez de plus de temps et de liberté pour lancer votre carrière sur des bases solides. La question se pose : voulez-vous vraiment vous fixer à un endroit précis et assumer si tôt les responsabilités d’un propriétaire?

  1. Avez-vous une idée précise de votre endettement actuel et des dépenses qui vous attendent?

La plupart des médecins ont beaucoup de dettes. Quarante pour cent des étudiants en médecine affirment avoir accumulé des dettes de 120 000 $ ou plus. Si vous n’êtes pas arrivé à rembourser une partie de vos dettes pendant votre résidence, le moment actuel est idéal pour le faire grâce à l’augmentation substantielle de votre revenu. Vous avez peut-être aussi d’autres envies inassouvies à satisfaire : automobile, vêtements, meubles, voire des vacances bien méritées. Les priorités de chacun varient. Quelles sont les vôtres?

  1. Quel prix avez-vous les moyens de payer pour votre logis?

La grande majorité des Canadiens doivent emprunter pour acheter leur logement. Avant de prêter, les banques calculent le montant qu’elles sont disposées à vous consentir et vos dettes d’études seront intégrées à l’équation. Commencez par établir le montant de la mise de fonds que vous pouvez verser et utilisez ensuite une calculatrice de prêt hypothécaire pour explorer vos options hypothécaires. Vous devez aussi estimer les coûts ponctuels liés à l’achat comme les droits de mutation immobilière, les honoraires du notaire et les frais de déménagement. Assurez-vous que la somme nécessaire à la mise de fonds est investie dans un placement sûr. Voir l’article sur le financement de l’achat d’une première maison. Nous sommes là pour vous aider.

  1. Quels sont vos besoins véritables en matière de logement?

Réfléchissez à vos besoins de logement et à vos préférences. Que cherchez-vous au juste? Une maison individuelle? Un appartement en copropriété? Souhaitez-vous vivre dans un logement neuf ou préférez-vous plutôt une maison avec du vécu dans un quartier bien établi? Si vous prévoyez fonder une famille ou si vous en avez déjà une, la proximité de certains services, notamment des écoles, est très importante.

Informez-vous sur l’aire de desserte de l’école de votre quartier. À Toronto, par exemple, les promoteurs de certains condominiums neufs ont dû afficher des annonces de la commission scolaire pour informer les résidents qu’il n’était pas assuré que leurs enfants auraient une place à l’école publique locale. Consultez notre liste de contrôle pour l’achat d’une première maison, un aide-mémoire important pour ne rien oublier dans vos démarches.

  1. Comprenez-vous la terminologie inhérente au financement de l’achat d’une maison?

Comme la médecine, l’immobilier et les prêts hypothécaires ont leur jargon. Voici quelques notions qui vous aideront à bien comprendre les aspects du financement d’une maison.

Taux fixe ou variable : Avec un prêt hypothécaire à taux fixe, vous savez à l’avance combien d’intérêt vous paierez et par conséquent à combien s’élèveront vos versements pendant toute la durée de votre hypothèque. Si le prêt est plutôt à taux variable, le taux reproduira les fluctuations du taux d’intérêt préférentiel de votre banque. Il est tout de même possible de choisir un prêt avec versements égaux, mais la partie du versement qui sera imputée au capital plutôt qu’aux intérêts variera selon les fluctuations du taux d’intérêt préférentiel. Vivre avec ces fluctuations exige un certain degré de tolérance au risque, mais ouvre aussi des possibilités d’économies d’intérêt.

Durée : La « durée » du prêt hypothécaire est en fait celle du contrat hypothécaire qui précise le genre et le taux des intérêts et les conditions de remboursement. Si vous résiliez le contrat par anticipation, vous pourriez devoir payer des pénalités. La durée d’un prêt hypothécaire peut aller de trois mois à plus de dix ans, mais la période la plus courante est de cinq ans. À la fin du contrat, si vous n’avez pas encore remboursé la totalité du prêt, vous devrez renouveler le contrat ou en obtenir un nouveau.

Amortissement : L’amortissement est la période allouée pour le remboursement intégral du prêt. L’amortissement choisi (15, 20, 25 ou 30 ans) a une incidence importante sur les intérêts que vous paierez pendant la durée du prêt hypothécaire. Sur l’ensemble de la période d’amortissement, il n’est pas rare de renouveler le contrat hypothécaire à de multiples reprises.

Mise de fonds : Vous devez accumuler une mise de fonds correspondant à au moins 5 % de la première tranche de 500 000 $ du prix d’achat de la maison plus 10 % de l’excédent de 500 000 $ (dans le cas des propriétés d’une valeur inférieure à 1 million de dollars).

Soulignons que vous devez souscrire une assurance prêt hypothécaire auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) ou de Genworth Canada si votre mise de fonds est inférieure à 20 % du prix d’achat. Habituellement, la prime représente entre 2,8 % et 4,0 % du montant de votre prêt plus taxes et elle peut être ajoutée à votre prêt. Par conséquent, si vous avez les moyens de verser une mise de fonds d’au moins 20 %, vous épargnerez une somme considérable en assurance et en intérêts.

Frais de clôture : Outre votre mise de fonds, les frais de clôture représentent probablement la dépense initiale la plus importante. Les droits de mutation immobilière représentent souvent la portion la plus élevée de ces frais (habituellement de 1,5 % à 4,0 % du prix d’achat de votre maison, mais les taux, les conditions et les calculs varient d’une province, d’un territoire et d’une municipalité à l’autre). Parmi les autres frais de clôture importants, mentionnons les coûts de votre déménagement et les frais juridiques.

Autres frais : Les frais d’inspection d’une maison peuvent varier de manière importante, mais ils se situent en général entre 300 et 500 $. Votre prêteur peut exiger un certificat de localisation à jour, ce qui peut coûter entre 1 000 et 2 000 $.

L’achat d’une maison est au nombre des décisions les plus importantes que vous prendrez dans votre vie et de cette décision, découlera l’une de vos plus importantes responsabilités financières. En réunissant préalablement toute l’information dont vous avez besoin, vous ferez de ce processus une expérience plus agréable et vous épargnerez de l’argent.

Votre conseiller MD peut vous aider à faire un budget et à déterminer comment intégrer un prêt hypothécaire à votre plan financier. Toutefois, ne perdez jamais de vue ce qui compte le plus pour vous et avant de prendre votre décision, évaluez bien si vous êtes prêt à vous installer pour quelques années et à vous engager pour plusieurs années avant de dire « oui » à l’achat d’une maison.

Nous vous invitons à consulter l’équipe de conseillers de Gestion financière MD pour en apprendre plus.

 

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement).

Gestion financière MD offre des produits et services financiers, la famille de fonds MD et des services-conseils en placement par l’entremise du groupe de sociétés MD. Pour obtenir une liste détaillée de ces sociétés, veuillez consulter notre site à l’adresse md.ca
Article précédent
Le guide indispensable du financement des études de médecine
Le guide indispensable du financement des études de médecine

Étudier en médecine peut coûter cher. Renseignez-vous sur les programmes gouvernementaux de prêts étudiants...

Article suivant
Grand ménage du printemps : s’attaquer à l’encombrement financier
Grand ménage du printemps : s’attaquer à l’encombrement financier

Voici quelques astuces pour mettre de l’ordre dans votre vie financière, comme vous délester de la paperass...