Lumière sur les produits dérivés : un précieux outil de gestion de portefeuille

March 5, 2018

 

Beaucoup d’épargnants ne connaissent pas les produits dérivés. Pourtant, ils peuvent être un atout précieux pour votre portefeuille. En les utilisant de façon prudente, vous augmenterez vos chances d’être exposé aux occasions de placement attrayantes susceptibles d’améliorer votre rendement, ou réduirez le risque d’être exposé aux placements douteux, tout en répartissant votre actif et en gérant le risque de manière efficace.

Qu’est-ce qu’un produit dérivé?

En gros, un produit dérivé (ou dérivé) est un instrument financier très répandu qui sert à réduire et à gérer le risque ou à investir dans des actifs bien précis. Il prend la forme d’un contrat entre deux parties portant sur une transaction à réaliser ultérieurement et à un prix fixe. On le nomme ainsi parce que sa valeur est dérivée d’actifs sous-jacents comme des actions, des obligations, des produits de base, des devises ou des indices. Ainsi, l’investisseur peut prendre position à partir d’une estimation de l’évolution future du prix d’un actif, mais sans avoir à l’acquérir.

Exemple concret

Imaginons un gestionnaire de portefeuille qui anticipe un rendement du marché boursier américain supérieur à celui du marché européen pour les années à venir. Il pourrait vendre des titres européens et acheter des titres américains, mais cela l’obligerait à payer de multiples frais de transaction. Une autre solution consiste à se tourner vers le marché à terme : il pourrait acheter un contrat à terme sur l’indice S&P 500 et vendre un contrat sur l’indice Euro Stoxx 50 ayant une date d’échéance fixe. Ainsi, il pourrait tabler sur la conjoncture en n’engageant qu’une fraction du capital, soit habituellement moins de 10 %. Il atteindrait alors son objectif tout en réduisant le nombre de transactions et les coûts qui y sont associés.

Avantages de l’utilisation des produits dérivés

  • Plus grande efficacité du marché pour l’actif sous-jacent, sur le plan des coûts et des prix.
  • Coût de transaction inférieur au coût de l’acquisition directe de l’actif sous-jacent.
  • Les contrats à terme sont très liquides et normalisés afin d’assurer l’efficacité des négociations.
  • Divulgation régulière d’information et grande transparence en ce qui a trait au rendement (comme pour les actions).

Déboulonner les mythes

 

Mythe no 1

Les produits dérivés sont des produits récents et complexes.

Les dérivés existent depuis des années sous forme de troc des biens et des services. En fait, ils remontent à une époque antérieure aux marchés organisés.

 

Mythe no 2

Les produits dérivés sont synonymes de risque.

S’il est impossible de bien évaluer les actifs sous-jacents d’un produit dérivé, les épargnants pourraient être exposés à des risques importants. Par exemple, la crise financière de 2008 a été causée entre autres par les modèles erronés sur lesquels reposaient certains titres garantis par des créances. Cependant, bien évalués et utilisés, les dérivés peuvent être des instruments efficaces pour générer un rendement et gérer le risque.

Mythe no 3

Les dérivés ne servent qu’aux investisseurs institutionnels (grandes banques, institutions financières).

L’utilisation prudente de dérivés dans un portefeuille de placements diversifié peut accroître le rendement et protéger contre le risque.

Types de produits dérivés

Les principaux types de dérivés sont les contrats à terme standardisés, les contrats à terme de gré à gré, les swaps et les options.

Les contrats à terme standardisés et de gré à gré reposent sur un accord conclu entre deux parties concernant la vente et l’achat d’un actif financier à un prix convenu et à une date fixée d’avance. Un contrat du premier type est un contrat au sens de la loi, répond à des standards et s’échange sur un marché, alors qu’un contrat du deuxième type est un accord privé entre deux parties qui en déterminent les modalités à leur guise.

Un swap consiste en un accord entre deux parties portant sur l’échange de flux de trésorerie durant une durée convenue. Ce type d’entente peut reposer sur des taux d’intérêt, des indices boursiers, des taux de change ou le cours des produits de base.

Une option est un contrat liant les parties qui donne à l’acheteur le droit d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix déterminé, au plus tard à une date fixée d’avance.

Utilisation des produits dérivés pour les placements

Les produits dérivés offrent la possibilité d’investir directement dans certains actifs sans avoir à les acquérir. Dans un portefeuille de placements, une des fonctions les plus importantes des dérivés touche la gestion du risque, car ils permettent de cibler des facteurs précis. De plus, ils ont deux autres fonctions importantes : aider à stimuler le rendement (utiliser des produits dérivés pour exploiter une occasion de placement) et offrir une couverture (réduire le risque).

Utilisation des produits dérivés pour la gestion des devises

Investir dans des titres étrangers peut engendrer une certaine volatilité lorsque le taux de change évolue ou que la valeur du placement est calculée en fonction de la monnaie locale. Les gestionnaires de portefeuilles peuvent utiliser des stratégies de couverture dynamique pour gérer le risque de change, ayant ainsi la possibilité d’améliorer le rendement par l’exposition aux devises tout en atténuant les effets de la volatilité associée aux fluctuations monétaires. En s’appuyant sur une stratégie de gestion des devises, un gestionnaire de devises peut accroître ou réduire l’exposition aux devises en fonction des prévisions concernant leur évolution.

Pour en savoir plus sur le risque de change, consultez l’article Protéger ses placements contre le risque de change.

Renseignez-vous sur les services de placements offerts par MD ou communiquer avec un conseiller MD pour découvrir comment nous pouvons vous aider.

Article précédent
Les placements non traditionnels expliqués

Investir dans des placements non traditionnels (capital-investissement, biens immobiliers, etc.) permet d’a...

Article suivant
CELI : réponses aux questions les plus fréquentes

À quoi sert le compte d’épargne libre d’impôt (CELI)? Comment en ouvrir un? Quels types de placements peut-...