Le côté affaires de la médecine

June 9, 2015

Les médecins voient le secteur des soins de santé d’un point de vue d’initié, et ceux qui y effectuent des placements comprennent comment les entreprises de soins de santé peuvent obtenir une solide performance financière. Au cours des 12 mois précédant le 31 mars 2015, l’indice sectoriel de la santé du Standard & Poor’s 500 a affiché un rendement de 24,2 % en dollars US, l’indice du secteur canadien de la santé S&P/TSX, un rendement de 28 %, et l’indice mondial MSCI des soins de santé, un rendement de 39,6 % en dollars canadiens.

« La performance récente du secteur des soins de santé a été solide, mais les actions du secteur qui se retrouvent dans nos fonds communs et fonds collectifs s’y sont taillé une place en raison du profil risque-rendement unique de chaque entreprise »

Les trois indices ont obtenu un rendement supérieur à l’ensemble de leurs marchés respectifs, en grande partie grâce à la capacité du secteur mondial des soins de santé à constamment dépasser le marché à long terme.

« La performance récente du secteur des soins de santé a été solide, mais les actions du secteur qui se retrouvent dans nos fonds communs et fonds collectifs s’y sont taillé une place en raison du profil risque-rendement unique de chaque entreprise, souligne Craig Maddock, gestionnaire de portefeuille principal et vice-président, Gestion des placements chez Gestion financière MD. Bien que nous fassions partie de l’Association médicale canadienne, nous ne gérons pas les fonds de façon à cibler précisément les placements du secteur des soins de santé. »

Les soins de santé suivent une tendance positive

Prodiguer des soins à un nombre grandissant d’aînés représente un défi pour les systèmes de santé et les médecins du monde entier. Les aînés sont possiblement le plus important facteur de croissance du marché mondial de la santé. Comme les gens vivent plus longtemps avec des maladies chroniques, la pression pour créer de nouvelles façons de prendre soin d’eux ne peut que croître. Les aînés fortunés en particulier pourraient dépenser des montants disproportionnés pour trouver des solutions de soins de santé.

Le nouveau domaine de la médecine personnalisée pourrait ouvrir tout un monde de possibilités de placements. La médecine personnalisée, issue d’innovations en dépistage génétique, est la personnalisation des soins de santé. Les décisions médicales et les choix de pratiques et de médicaments sont propres à chaque patient.

Le secteur de la santé peut aider à diminuer la volatilité

Certains éléments du secteur des soins de santé peuvent jouer un rôle défensif dans les portefeuilles tout en offrant de solides possibilités de rendement. Contrairement aux secteurs plus cycliques dépendant de la croissance économique, par exemple l’industrie du transport aérien, les dépenses en santé ont tendance à augmenter d’année en année. Les analystes de marchés les décrivent comme des dépenses essentielles. D’autres éléments, comme les biotechnologies, offrent des possibilités de rendement supérieur à la moyenne avec le risque accru qui accompagne l’innovation de pointe.

Dans les 10 années précédant le 31 décembre 2014, le sous-secteur des soins de santé de l’indice de valeur Russell 1000 a connu une volatilité annualisée sur une période de 10 ans de 12,9 %, alors que celle de l’ensemble de l’indice était de 15 %. (L’indice de valeur Russell 1000 mesure la performance du segment à grande capitalisation des marchés boursiers américains. Il représente environ 92 % du marché des États-Unis.) Sans le secteur des soins de santé, l’indice aurait une volatilité annualisée de 15,7 %. Autrement dit, le rendement en santé a été plus prévisible, ce qui a permis de l’utiliser pour réduire en partie la volatilité dans les portefeuilles.

Les soins de santé offrent une diversification intégrée

Les médecins savent que la prestation de soins de santé est complexe et comporte son lot de difficultés. Pour cette raison précise, les soins de santé offrent aux épargnants une multitude d’options. Ce secteur comprend à la fois de nouvelles petites entreprises de biotechnologies et des entreprises du classement Fortunes 500, des médicaments de pointe et des médicaments génériques, des bâtiments d’hôpitaux privés et des fournisseurs d’assurances privées.

Le croisement de la technologie et des soins de santé offre également aux épargnants des façons de diversifier leurs portefeuilles. Novartis, l’un des 10 principaux titres de MD (selon la valeur marchande), investit avec audace dans les technologies pour se maintenir à la tête du marché. Ses projets actuels comprennent des comprimés et des inhalateurs munis de capteurs qui alertent les fournisseurs de soins lorsque les patients oublient une dose. Novartis utilise une technologie qu’on trouve habituellement dans la console Xbox pour évaluer la coordination des personnes atteintes de sclérose en plaques. La mesure du taux de glycémie des diabétiques en analysant leurs larmes serait aussi possible en intégrant des capteurs Google dans les verres de contact.

« Ces occasions diversifiées sont très intéressantes; elles offrent un large éventail de modèles d’affaires et de cycles de produits pour tirer profit du besoin grandissant de soins de santé, remarque M. Maddock. Bon nombre des conseillers externes avec qui nous travaillons n’ont pas de mal à trouver des placements intéressants dans le secteur de la santé à inclure dans nos fonds et fonds collectifs. »

10 principaux titres de MD dans le secteur des soins de santé

Entreprise Valeur marchande ($ CA) Pays
Valeant Pharmaceuticals International 70 001 502 Canada
Roche Holding AG 45 723 993 Suisse
UnitedHealth Group Inc. 41 869 593 États-Unis
Novartis AG 41 674 224 Suisse
Catamaran Corp. 36 111 020 Canada
Novo Nordisk A/S 32 280 841 Danemark
CSL Limited 24 492 867 Australie
Essilor International 24 283 173 France
Astellas Pharma Inc. 22 066 504 Japon
Johnson & Johnson 20 848 366 États-Unis

Au 31 mars 2015.

Fonds et fonds collectifs MD avec surpondération des soins de santé

Pondération moyenne du fonds ou fonds collectif Pondération moyenne des indices
Fond américain de valeur MD 14,3 % Indice S&P 500 13,3 %
Fonds américain de croissance MD 16,4 %
Fonds coll. d’actions américaines GPPMD 15,3 %
Fonds coll. d’actions int. GPPMD 12,1 % Indice EAEO de MSCI 10,8 %
Fonds international de croissance MD 13,5 %
Fonds international de valeur MD 13,6 %
Fonds sélectif MD 4,9 % Indice composé S&P/TSX 3,3 %

Pour les 12 mois précédant le 31 mars 2015.

Rendements indiciels des soins de santé par rapport à l’ensemble du marché (%)

  1 an 5 ans 10 ans
Indice S&P 500 Soins de santé 44,9 25,5 11,9
Indice S&P 500 29,4 19,6 8,5
Indice canadien de la santé S&P/TSX 67,9 53,3 21,2
Indice composé S&P/TSX 6,9 7,4 7,4
Indice mondial MSCI Soins de santé 39,5 23,8 11,6
Indice mondial MSCI Monde Santé 22,5 15,8 7,6

Rendements au 31 mars 2015. Tous les rendements sont en dollars canadiens.
Sources : S&P, MSCI, Bloomberg.

Faits saillants sur les entreprises

Au total, nous investissons actuellement dans 89 valeurs mobilières du secteur des soins de santé, dont la valeur marchande dépasse 750 millions de dollars canadiens (au 31 mars 2015), par l’entremise des fonds communs et fonds collectifs de MD. Parmi nos meilleurs placements, notons Novo Nordisk, Johnson & Johnson et Valeant Pharmaceuticals.

Novo Nordisk

Novo Nordisk est un titre à long terme du fonds Placements d’avenir MD et du Fonds collectif d’actions internationales GPPMD. Il est détenu par le conseiller du fonds, Walter Scott & Partners Limited, d’Édimbourg (Écosse). Ce conseiller recherche généralement des entreprises qu’il juge capables d’obtenir un taux de croissance d’au moins 20 % à l’avenir. Au fil du temps, Novo Nordisk a pu doubler les prix de certains médicaments, mais l’entreprise a récemment commencé à subir une pression accrue de la concurrence sur les prix, ce qui diminue ses perspectives de croissance. Sans surprise, Walter Scott porte une attention particulière à l’effet d’un tel changement sur la valeur future de Novo Nordisk et sur sa conviction à y conserver ses placements.

Novo Nordisk est une entreprise mondiale de soins de santé avec plus de 90 ans d’expérience en innovation et en leadership dans le traitement du diabète. L’entreprise a été fondée en 1923, l’année où le médecin canadien Frederick Banting a gagné un prix Nobel de médecine pour son travail de pionnier dans l’utilisation de l’insuline pour traiter les diabétiques. Novo Nordisk est également un meneur dans les soins liés à l’hémophilie, l’hormonothérapie à base de somatotrophine et l’hormonothérapie substitutive.

  • Siège social : Copenhague
  • Employés : 41 500
  • Capitalisation boursière : 181,6 milliards de dollars

Nouvelles des marchés : Novo Nordisk resoumet son insuline Tresiba aux autorités de réglementation américaines, une initiative qui pourrait lui faire gagner des parts de marché du traitement vedette contre le diabète de Sanofi, Lantus.

Valeant Pharmaceuticals

Valeant Pharmaceuticals est détenu dans le Fonds sélectif MD et le Fonds collectif d’actions canadiennes GPPMD par le conseiller PCJ de Toronto. Nous avons recours à PCJ pour la gestion de nos fonds qui se concentrent sur les caractéristiques de croissance comme la dynamique de croissance des revenus, le rendement des capitaux propres et les bénéfices par action. PCJ prend également en considération la valeur relative dans chaque secteur. Étant donné le très petit volume d’occasions d’investir dans les soins de santé sur le marché des actions canadiennes, les placements dans Valeant sont principalement justifiés par ses caractéristiques de croissance.

Voici quelques-unes des caractéristiques que PCJ prend en considération dans sa décision de continuer d’investir chez Valeant :

  • Une gamme de produits très diversifiée, qui ne dépend pas de produits uniques. Cela permet un flux de rentrées moins volatil.
  • Très peu de médicaments dont les brevets sont expirés ou expireront bientôt, ce qui signifie une pression limitée de la concurrence sur les prix.
  • Les revenus dépassent constamment les attentes. La qualité des revenus continue de s’améliorer, et la croissance du flux de trésorerie disponible est considérable.
  • Les gains des acquisitions provenant de la suppression des redondances de coût, de l’intégration de produits dans une plateforme mondiale et de la gestion fiscale.

Valeant Pharmaceuticals se concentre sur la neurologie, la dermatologie et les maladies infectieuses. Plusieurs de ses médicaments en sont à la phase finale des essais cliniques et plusieurs autres sont actuellement sur le marché. Valeant commercialise une vaste gamme de médicaments, dont des médicaments en vente libre et des instruments médicaux, ainsi que des médicaments sur ordonnance comme l’antidépresseur Wellbutrin XL. La crème Kinerase, qui utilise la kinétine comme ingrédient actif, est un des produits les plus populaires de Valeant. L’entreprise a aussi un portefeuille de plus de 500 produits, grâce au fait qu’elle existe depuis les années 1960. Il s’agissait au départ d’un groupe d’entreprises de recherche spécialisée en chimie et en radiochimie, de développement et d’approvisionnement.

  • Siège social : Laval (Québec)
  • Employés : 41 500
  • Capitalisation boursière : 66,3 milliards de dollars

Nouvelles des marchés : Au début avril, Valeant a effectué une prise de contrôle amicale de Salix Pharmaceuticals pour 11,1 milliards de dollars US. Valeant demandera l’approbation de la Food and Drug Administration des États-Unis pour le Xifaxan, un nouveau médicament de Salix pour traiter le syndrome du côlon irritable.

Johnson & Johnson

Johnson & Johnson est détenu dans le Fonds américain de croissance MD et par plusieurs conseillers des fonds MD. L’action a récemment été ajoutée par Jensen Investment Management de Portland (Oregon). Nous comptons sur Jensen pour fournir une composante de croissance conservatrice en effectuant des placements dans des entreprises qui ont donné un rendement des capitaux propres de plus de 15 % pour chacune des 10 dernières années. Celles-ci sont généralement plus stables et prévisibles.

Johnson & Johnson a récemment été réintroduit dans le fonds après avoir été vendu en 2011 afin de se concentrer sur d’autres actions. Jensen croit qu’en plus de son taux de croissance à long terme, Johnson & Johnson tire profit d’avantages concurrentiels considérables dans ses entreprises. Ces avantages comprennent la taille ou l’échelle, le capital-marque, la propriété intellectuelle, et les relations bien établies avec des organisations mondiales de soins de santé. Jensen est également impressionné par la diversité des revenus de l’entreprise, son bilan exceptionnel (J&J est une des trois seules entreprises au monde à avoir la cote de solvabilité AAA) et la stabilité des marchés finaux. Jensen s’attend à ce que Johnson & Johnson croisse régulièrement en raison de la demande mondiale grandissante de soins de santé, de l’élaboration de nouveaux produits et de son activité d’acquisition.

Johnson & Johnson est un conglomérat mondial diversifié du secteur des soins de santé qui comprend des entreprises dans les domaines des médicaments, de l’équipement et des instruments médicaux, et des soins de santé grand public. Il tire profit d’avantages concurrentiels considérables dans ses entreprises, dont la taille, le capital-marque, la propriété intellectuelle et des relations bien établies avec des organisations mondiales de soins de santé.

  • Siège social : New Brunswick (New Jersey)
  • Employés : 128 700
  • Capitalisation boursière : 275,7 milliards de dollars

Nouvelles des marchés : Johnson & Johnson a annoncé qu’Ethicon, une entreprise d’instruments médicaux dans sa famille d’entreprises, collabore avec Google pour faire progresser la robotique chirurgicale.

Article précédent
Le point sur la situation économique en Grèce

Le 28 juin dernier, les négociations sur la dette entre la Grèce et ses créanciers ont été rompues. Le prem...

Article suivant
REER ou CELI : Lequel choisir?

Dans un monde idéal, vous devriez utiliser chaque année tous vos droits de cotisation à un REER et à un CEL...