Skip to main content

Investir par soi-même : quel genre d’investisseur autonome êtes-vous?

Une jeune mère travaille sur son ordinateur portable et son fils joue sur une tablette.

Investir par soi-même, ce n’est pas nécessairement faire cavalier seul. Voici de l’aide pour définir votre zone de confort comme investisseur autonome et savoir quand demander conseil.

Je souhaite tâter le terrain et acquérir de l’expérience

Les marchés financiers vous intéressent et vous aimeriez faire vos propres expériences. Vous avez réuni de l’information sur certaines entreprises et vous envisagez d’acheter (sans conseils) leurs actions, mais vous êtes nerveux à l’idée de risquer de l’argent dont vous aurez besoin à la retraite par exemple.

Pourquoi ne pas ouvrir un petit compte de placement autogéré? Limitez le montant consacré aux opérations que vous ferez vous-même à une fraction de votre actif total. Comme la possibilité de perdre de l’argent (mais aussi d’en gagner) est réelle, tenez-vous-en à une somme raisonnable dont vous pouvez vous passer pour assumer vos obligations.

Avantages : Vous vous faites la main comme investisseur autonome « à temps partiel », histoire de voir si vous aimez gérer un portefeuille et si vous avez le temps nécessaire. Il faut savoir que la gestion active d’un panier d’actions et d’obligations individuelles est plus exigeante que l’achat de parts de fonds communs ou encore de placements indiciels passifs qui reproduisent le rendement des marchés.

Inconvénients : Vous devrez faire l’apprentissage d’une technologie pour être en mesure de passer efficacement vos ordres d’opérations, et les erreurs peuvent être coûteuses. Vous pourriez être pris au dépourvu par la variation des cours selon le genre d’ordre placé, sa durée ou la bourse choisie. En plafonnant le montant investi dans le compte autogéré et en gardant la plus grande partie de votre actif dans un compte géré par des professionnels, vous courez moins de risques car l’enjeu est moins grand.

J’aimerais prendre davantage les choses en main, mais avec des balises

Vous vous sentez prêt à prendre en main votre épargne-retraite ou vos autres placements, et un service de courtage en ligne vous semble un bon moyen de limiter les frais de gestion. Par contre, vous manquez de temps au quotidien et vous avez besoin de conseils pour choisir des placements qui vous conviennent et maintenir votre portefeuille en équilibre et sur la bonne voie.

Pourquoi ne pas utiliser un robot-conseiller? Grâce à l’intelligence artificielle, il est désormais possible d’automatiser l’essentiel de la planification de vos placements. Il suffit de répondre à un questionnaire en ligne, et un conseiller automatisé vous aidera à établir votre horizon temporel, vos objectifs et votre tolérance au risque. Puis, en s’appuyant sur de puissants algorithmes, il formulera des recommandations adaptées à votre situation.

Avantages : Les robots-conseillers créent des portefeuilles diversifiés à un coût relativement bas. L’actif est réparti entre différents types de placements de manière à atténuer le risque de concentration. Les conseils automatisés et les outils libre-service vous font gagner du temps, vous donnent une structure, vous incitent à la discipline et vous indiquent quand agir. Le robot-conseiller rééquilibre aussi automatiquement votre portefeuille après des fluctuations importantes du marché.

Inconvénients : Malgré la puissance des algorithmes, un conseiller automatisé ne connaîtra jamais votre situation entièrement ni ne comprendra vos objectifs de planification financière. Par exemple, il ne peut vous proposer d’utiliser un autre type de compte, de placement ou de produit d’assurance afin d’économiser de l’impôt ou de générer des revenus plus efficaces sur le plan fiscal. Il ne vous conseillera pas non plus sur vos finances familiales, en vous recommandant par exemple des stratégies de fractionnement du revenu, et ne vous dira pas s’il est préférable d’investir dans un REER ou dans le compte de votre société pour financer votre retraite. Les portefeuilles modèles sont bien diversifiés, mais ils limitent vos choix à une combinaison de placements qui ne peut être parfaitement adaptée ni personnalisée.

Je suis prêt à me lancer et à gérer moi-même tous mes actifs

Vous savez interpréter des états financiers, vous êtes avide d’information sur les marchés et vous avez la confiance nécessaire pour acheter, vendre et gérer vos placements vous-même. Vous comprenez ce qu’est la répartition de l’actif et savez diversifier votre portefeuille pour en atténuer le risque.

Pourquoi ne pas devenir vous-même gestionnaire de votre portefeuille? Pour placer votre argent de manière complètement autonome, sans l’aide d’aucun conseiller, vous pouvez prendre toutes les décisions en ouvrant un compte autogéré et en utilisant une plateforme de courtage en ligne. Que vous soyez un sélectionneur d’actions assidu ou un adepte de l’investissement passif, analyser des placements et gérer votre portefeuille vous-même peuvent être gratifiants.

Avantages : Vous décidez de tout : conception de votre portefeuille, stratégie de placement, sélection et période de détention des titres. Certaines plateformes de courtage sont très conviviales, proposent des études et des analyses de placements professionnelles et donnent accès à toutes les catégories de titres. Les frais exigés sont inférieurs, de presque 1 % à 2 % dans certains cas, car vous ne payez pas pour obtenir des conseils sur la convenance des placements.

Inconvénients : Le monde des placements est parsemé de pièges et il faut beaucoup de discipline pour les éviter, surtout en période de volatilité lorsque les émotions prennent le dessus. La peur de perdre de l’argent peut entraîner des choix inopportuns : vendre à bas prix, puis acheter à prix fort, ou rater les gains attribuables à un rebond du marché. L’excès de prudence ou la prise de risques exagérés peut éroder la valeur de votre portefeuille. Par ailleurs, si vous omettez d’optimiser la gestion de l’actif détenu dans certains comptes, vous pourriez devoir payer une facture d’impôt imprévue. Vous pourriez aussi vous faire imposer une pénalité de 1 % par mois si vous dépassez vos droits de cotisation à un REER ou à un compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

Demandez conseil selon vos besoins

Si vous avez le temps, les connaissances et le désir de vous occuper davantage de vos placements, gardez à l’esprit que construire un patrimoine ne se limite pas à choisir des placements. La planification financière (le processus qui vous éclaire sur votre situation actuelle et là où vous vous dirigez) influera sur la stratégie de placement utilisée pour atteindre différents objectifs comme ouvrir une clinique, fonder une famille, gérer les événements importants de la vie et planifier la transition vers la retraite.

Gestion financière MD (MD) peut vous offrir l’accompagnement dont vous avez besoin, au moment où vous en avez besoin. Vous pouvez compter sur un soutien et des services professionnels adaptés à votre type d’investisseur. Nos conseils englobent tous les aspects de la planification financière, soit la gestion de votre actif, de vos finances et du risque ainsi que la planification de vos impôts, de votre retraite et de votre succession.

Communiquez avec un conseiller MD* ou choisissez votre service préféré et ouvrez-vous un compte en ligne pour gérer vos finances à votre façon.

* « Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.