Devriez-vous consolider vos dettes?

Si vous êtes médecin résident ou médecin en début de carrière, il y a de fortes chances que vous ayez quelques dettes : carte de crédit, prêts étudiants, marge de crédit, et ainsi de suite. Lorsque vous commencerez à pratiquer à temps plein, vous devrez prendre des décisions quant à la façon de les rembourser. Comme stratégie, vous pourrez envisager de transformer vos dettes en un seul prêt (ou autre forme de crédit), assorti d’un versement mensuel.

La marge de crédit : l’option de consolidation par excellence

La consolidation des dettes consiste à recourir à une forme de crédit pour rembourser d’autres dettes et en optant, du coup, pour un taux d’intérêt moins élevé. La marge de crédit est le moyen que choisissent généralement les médecins pour rembourser le solde de leur carte de crédit et leurs prêts étudiants.

Cette solution comporte beaucoup d’avantages. Premièrement, vous pourrez réduire le total des intérêts à verser et, souvent, le versement mensuel exigé. Deuxièmement, vous aurez le sentiment de reprendre vos finances en main et de simplifier la gestion de vos versements. Normal! Au lieu d’avoir plusieurs types de dettes, donc plusieurs relevés, plusieurs taux d’intérêt et plusieurs échéances, vous n’en aurez plus qu’un seul. Ainsi, le risque de manquer un paiement, de nuire à votre cote de crédit et de payer plus d’intérêts sera moins élevé.

Dans certains cas, et selon la façon dont vous vous y prendrez, la consolidation des dettes pourrait aussi vous permettre de les rembourser plus rapidement.

Réglez le solde de votre carte de crédit

En règle générale, les cartes de crédit sont la forme de crédit dont les taux d’intérêt sont les plus élevés. Ils peuvent parfois atteindre 20 %. Par conséquent, si vous voulez consolider vos dettes, pensez d’abord à rembourser le solde de votre carte de crédit. La façon la plus courante est d’en transférer le solde dans une marge de crédit.

  • Utilisez votre marge de crédit pour étudiant.Les taux d’intérêt des marges de crédit pour étudiants sont beaucoup moins élevés que ceux des cartes de crédit. Ils correspondent généralement au plus au taux préférentiel, ou taux de base. Si vous avez obtenu une marge de crédit pendant vos études en médecine, vous pouvez continuer de l’utiliser pendant votre résidence. De plus, les modalités de remboursement des marges de crédit pour étudiants offrent une certaine souplesse, ce qui n’est pas négligeable si vous manquez de liquidités. Certains prêteurs exigent que vous payiez au moins l’intérêt sur les montants empruntés chaque mois, tandis que d’autres vous permettent de « capitaliser » l’intérêt, c’est-à-dire de l’ajouter au solde dû. Dans ce dernier cas, toutefois, sachez que vous payez de l’intérêt sur l’intérêt que vous devez déjà.
  • Conversion en une marge de crédit ordinaire.Dès que vous deviendrez officiellement médecin, votre marge de crédit pour étudiant pourra être convertie en marge de crédit ordinaire, laquelle sera assortie de nouvelles modalités. Les versements mensuels exigés pour les marges de crédit ordinaires sont somme toute minimes : normalement, vous n’aurez qu’à payer les intérêts, et vous pourrez rembourser le capital plus tard.

Une fois le solde de votre carte de crédit transféré dans une marge de crédit ordinaire, le juste équilibre entre le remboursement de la dette et l’épargne pourrait être plus facile à trouver. N’oubliez pas que plus vous commencerez à effectuer des placements tôt, plus vous profiterez de la croissance composée.

Les prêts étudiants et leurs avantages

Les taux d’intérêt sur les prêts étudiants fédéraux sont comparables à ceux des marges de crédit. Celui consenti sur les prêts d’études canadiens (taux variable) correspond au taux préférentiel. Toutefois, les prêts étudiants présentent deux avantages, décrits ci-dessous.

  1. Crédit d’impôt.Vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt de 15 % sur les intérêts que vous paierez, ce que ne permet pas la marge de crédit. Du point de vue du coût seulement, le prêt étudiant est une forme de dette plus intéressante que la marge de crédit.
  2. Programmes d’exonération de remboursement.Si vous allez en médecine familiale, voici une autre raison de ne pas consolider vos dettes d’étudiant au moyen d’une marge de crédit. Grâce à son programme d’exonération de remboursement du prêt d’études, le gouvernement du Canada accorde une exonération maximale de 8 000 $ par année, jusqu'à concurrence de 40 000 $ au total, sur la portion fédérale des prêts étudiants aux résidents en médecine familiale et aux médecins de famille en échange d’années de service dans une collectivité rurale ou éloignée mal desservie.

Remarques : Vous ne serez pas admissible à ce programme si vous avez consolidé vos dettes d’études au moyen d'une marge de crédit. Rappelons que l’exonération ne s’applique qu’au solde de votre prêt étudiant du gouvernement du Canada. Rien ne vous empêchera de présenter d’abord une demande d’exonération, puis de consolider ensuite le reste de vos dettes.

Cependant, vous aurez du mal à honorer votre dette d’études si vous n’avez pas les liquidités nécessaires pour faire vos versements mensuels. Les modalités de remboursement de la marge de crédit pour étudiants sont néanmoins plus souples : vous ne devez commencer à faire des versements que deux ans après avoir terminé votre résidence ou votre stage postdoctoral. Dans ce cas, la transformation de votre dette de prêt étudiant en marge de crédit pourrait être la meilleure solution.

Les conseillers MD* sont là pour vous aider. Consultez votre conseiller MD avant de décider de consolider vos dettes et pour en savoir plus sur les programmes d’exemption en vigueur dans votre province.

*« Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

Aucun article précédent

Article suivant
Vous envisagez la vie commune?  5 questions d’argent à aborder avec votre nouveau conjoint
Vous envisagez la vie commune? 5 questions d’argent à aborder avec votre nouveau conjoint

Parler d’argent avec son conjoint

×

Abonnez-vous à notre infolettre

J’autorise Gestion financière MD (y compris Gestion financière MD inc., Gestion MD limitée, la Société de fiducie privée MD, la Société d’assurance vie MD et l’Agence d’assurance MD limitée), La Banque de Nouvelle-Écosse et les autres membres du groupe d’entreprises de la Banque Scotia (les « membres de la Banque Scotia ») à me faire parvenir par messages électroniques (courriels et messages texte) des renseignements au sujet de leurs produits et services, de leurs offres, de leurs événements et d’autres renseignements pertinents y compris des renseignements sur les produits et services d’autres partenaires de confiance de la Banque Scotia susceptibles de m’intéresser. Ce consentement est sollicité par Gestion financière MD et chaque membre de la Banque Scotia, y compris toute entité qui pourr
!
Merci
Error - something went wrong!