Comprendre ses frais de placement : la rémunération du conseiller

November 24, 2016

Est-ce qu’un conseiller vous aide dans vos placements? Si oui, vous devez absolument vous poser la question suivante : « Comment mon conseiller est-il rémunéré? »

Les organismes canadiens de réglementation travaillent depuis quelques années à la mise en place de nouvelles règles afin que les frais à la charge de l’épargnant et la rémunération perçue par les sociétés de placement soient expliqués dans un langage simple.

Grâce à ces nouvelles règles, vous obtiendrez de l’information plus claire sur les frais associés à vos placements. Toutefois, ces règles n’exigent pas la divulgation du mode de rémunération des conseillers.

Les conseillers sont généralement rémunérés de l’une des trois façons suivantes :

  1. Le conseiller payé à la commission touche une commission lors de l’achat ou de la vente de produits de placement. Si son client détient des parts d’un fonds commun de placement, le conseiller reçoit aussi une commission de suivi tant que le client conserve son placement. Cette commission lui est versée parce qu’il a fait des recherches et recommandé le fonds ainsi que pour les services, les conseils et les rapports fournis pendant toute la durée du placement.

  2. Le conseiller salarié est rémunéré par sa société pour conseiller le client au moment d’effectuer un placement et de façon continue par la suite. L’employeur peut également offrir des primes d’intéressement, qui peuvent être liées à des objectifs de rendement (p. ex. attirer de nouveaux clients).

  3. Le conseiller rémunéré par honoraires est payé directement par son client pour les services rendus. Il peut par exemple toucher un montant forfaitaire pour l’élaboration d’un plan financier ou encore percevoir des honoraires en fonction d’un pourcentage de l’actif du client pour la gestion de son portefeuille.

Une fois que vous connaîtrez le mode de rémunération de votre conseiller, vous vous demanderez peut-être si celui-ci est le mieux indiqué dans votre situation. Comment savoir si les recommandations de votre conseiller sont réellement motivées par vos besoins?

Comparativement à la plupart des Canadiens, les médecins et les membres de leur famille ont l’avantage d’avoir accès à un modèle de service qui n’est pas axé sur l’optimisation des profits d’une entreprise.

Il y a plus de 45 ans, l’Association médicale canadienne (AMC), une association nationale de médecins à adhésion volontaire, a fondé une société de services financiers exclusivement pour ses membres : Gestion financière MD (MD).

MD a comme principal objectif de faire profiter les médecins canadiens – pour la plupart des travailleurs autonomes sans régime de pension – de conseils et de solutions qui les aideront à atteindre leurs objectifs financiers.

Les conseillers de MD sont des employés salariés, ce qui signifie que leur rémunération n’est pas liée à des produits en particulier et ne dépend pas des revenus ou des profits générés.

Ainsi, les membres de l’AMC – qu’il s’agisse d’étudiants en médecine endettés, de résidents détenant peu d’actifs, de médecins constitués en société travaillant à bâtir leur patrimoine ou de médecins retraités – pourront toujours compter sur les services d’un conseiller qui a pour mandat de les aider à réaliser leurs objectifs financiers.

Votre conseiller fera plus que vous guider dans vos placements. Il vous offrira une planification financière complète englobant les aspects suivants : budget, assurance, planification fiscale, planification de la retraite et planification successorale.

En tant qu’épargnant, il est essentiel que vous sachiez comment votre conseiller est rémunéré, quelle est l’influence de ce mode de rémunération sur le rendement sur vos placements… et si les conseils que vous recevez en valent la peine. 


Communiquer avec un conseiller MD pour discuter de vos besoins en planification financière et en placement.

Article précédent
Tirer le meilleur de la suppléance

La suppléance est une option intéressante pour bon nombre de médecins. Pour certains, il s’agit d’une mesur...

Article suivant
Comment MD surpasse les nouvelles exigences de divulgation

Au cours des prochains mois, il est probable que vous entendiez davantage parler des nouvelles règles de di...