CELI : canaliser la puissance de l’épargne libre d’impôt

February 20, 2018

 

Lancé par le gouvernement en janvier 2009, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) a aussitôt reçu un accueil favorable, puisqu’il améliore la capacité des Canadiens à épargner pour l’avenir, en franchise d’impôt. Le plafond de cotisation annuel, fixé à 5 500 $ pour 2017, est indexé chaque année au taux d’inflation par tranches de 500 $. De nombreux Canadiens peuvent ainsi faire fructifier leur épargne à l’abri de l’impôt.

Le CELI est d’abord et avant tout conçu pour aider les Canadiens à épargner, que leurs objectifs soient à court ou à long terme. Voici quelques faits essentiels qui vous aideront à tirer pleinement parti de votre CELI.

Ce qu’il faut savoir sur le CELI


  • Admissibilité : Pour ouvrir un CELI, il faut être majeur dans sa province. Depuis 2009, si vous êtes un résident du Canada âgé de 18 ans ou plus, vous accumulez chaque année des droits de cotisation. À l’heure actuelle, le plafond de cotisation annuel est de 5 500 $.       
       
  • Cotisations : Les cotisations au CELI ne sont pas déductibles du revenu imposable (vous ne pouvez pas les retrancher de votre revenu dans votre déclaration fiscale), mais le rendement de vos placements (gains en capital, intérêts, dividendes), lui, est entièrement à l’abri de l’impôt.        
       
  • Retraits : Les retraits d’un CELI sont libres d’impôt, et les fonds peuvent être utilisés à n’importe quelle fin. Vous pouvez remplacer les retraits que vous avez effectués au cours de la même année d’imposition, mais seulement si vos droits de cotisation vous le permettent. Autrement, ceux-ci seront rétablis l’année civile suivante.           
       
  • Droits de cotisation inutilisés : Vous pouvez cotiser à votre CELI jusqu’à concurrence de votre plafond de cotisation annuel, et les droits inutilisés peuvent être reportés indéfiniment. De plus, tout montant retiré de votre CELI peut être reversé au cours d’une année subséquente, sans que vos nouveaux droits de cotisation s’en trouvent diminués.        
       
  • Types de placements : En général, tous les placements admissibles dans un REER le sont aussi dans un CELI : certificats de placement garanti, fonds communs, actions, obligations, et certaines actions de petites entreprises.           
       
  • Prestations et crédits fédéraux : Ni le revenu gagné dans votre CELI ni les retraits n’auront la moindre incidence sur votre admissibilité aux crédits d’impôt fédéraux ou aux prestations fondées sur le revenu, comme l’Allocation canadienne pour enfants, la Sécurité de la vieillesse ou le Supplément de revenu garanti.

Astuces pour les détenteurs de CELI

Voici trois astuces à garder en tête quand vous cotisez à votre CELI :

  1. Le plus tôt sera le mieux. En cotisant au maximum à votre CELI chaque année, vous maximisez votre potentiel de gains en permettant à vos revenus de placement de s’accumuler à l’abri de l’impôt.        
       
  2. Répartition de l’actif : pensez stratégie. Réduisez l’impôt à payer au minimum en évaluant la composition de votre portefeuille sous l’angle de l’optimisation fiscale.    
       
  3. Surveillez votre plafond de cotisation annuel. Les cotisations excédentaires peuvent réserver de mauvaises surprises. Votre conseiller MD peut vous aider à retirer un maximum d’avantages sans payer plus d’impôt qu’il n’en faut.

Le CELI a de précieux avantages à offrir à tous les épargnants canadiens. Si vous avez d’autres questions, consultez notre complément d’information sur les CELI.

Renseignez-vous sur les solutions de placements offerts par MD ou communiquer avec un conseiller MD pour découvrir comment nous pouvons vous aider.

Article précédent
Vous vous mariez? Limitez vos coûts grâce à une bonne planification.

Il est facile de se laisser emporter par l’euphorie du mariage. Une planification réfléchie s’impose. Voici...

Article suivant
Décaissement des fonds immobilisés : quelles sont vos options?

Si vous avez des fonds de retraite d’un ancien employeur dans un compte enregistré immobilisé, plusieurs op...