Skip to main content

Assurance invalidité pour les médecins canadiens : ce que vous devez savoir

Papa, maman et deux petits enfants, un gars et une fille,  entrain de rire ensemble sur le canapé, regardant des émissions.

Espérons qu’aucune blessure ou maladie ne vous empêche un jour de poursuivre votre formation médicale ou de travailler. Le rattrapage pourrait ensuite être compliqué et les coûts d’un congé forcé sont parfois importants. C’est ici qu’entre en jeu l’assurance invalidité.

L’assurance invalidité peut alléger votre fardeau financier si vous êtes incapable de travailler. Elle générera un revenu libre d’impôt qui vous aidera à :

  • rembourser vos dettes et payer vos factures;
  • ne pas puiser dans votre REER ou vos autres placements pour joindre les deux bouts;
  • payer vos dépenses courantes;
  • financer les dépenses additionnelles associées à votre invalidité.

Voici la réponse à quelques questions que les médecins se posent souvent à propos de l’assurance invalidité :

À quoi sert l’assurance invalidité?

Si vous vous blessez ou tombez malade, vous recevrez une prestation mensuelle qui vous aidera à subvenir à vos besoins pendant que vous vous remettez. Selon la configuration de votre police, la protection peut être de courte ou de longue durée et couvrir les invalidités partielles ou totales, et les prestations peuvent commencer à être versées après une période d’invalidité variant de 30 à 365 jours. L’assurance invalidité est un produit complexe et la bonne compréhension de quelques notions élémentaires est indispensable pour faire un choix éclairé.

Les médecins ont-ils besoin d’une assurance invalidité?

Comme tout le monde, vous pouvez avoir un accident ou tomber malade et ne plus être en mesure de gagner votre vie. Comme votre capacité de générer des revenus est votre principal actif, il est justifié d’investir dans une assurance qui la protégera.

Combien coûte une assurance invalidité?

Le coût (les primes) d’une assurance invalidité dépend de différents facteurs : votre âge, votre sexe, votre état de santé, le montant de la protection recherchée, la période d’indemnisation prévue, le délai de carence et votre profession (p. ex., omnipraticien ou chirurgien spécialiste).

Les associations médicales provinciales ou territoriales offrent à leurs membres des produits d’assurance invalidité. Créées en collaboration avec un assureur, les polices d’assurance de votre APMT sont adaptées aux médecins et proposées à des tarifs avantageux. Elles comprennent des dispositions qui font de votre état de santé présent la base de votre assurabilité actuelle et future (si jamais vous souhaitez plus tard majorer vos garanties).

Qu’est-ce qu’un avenant?

Un avenant est une protection facultative que vous pouvez ajouter à votre police d’assurance moyennant une prime plus élevée, ce qui peut être intéressant selon les avantages obtenus. Voici certains avenants couramment offerts avec une police d’assurance invalidité :

  • Ajustement au coût de la vie : Cet avenant fait en sorte que vos prestations augmenteront au même rythme que l’inflation, mais s’applique uniquement à partir du moment où des prestations commencent à vous être versées.
  • Option de revenu futur : Cet avenant, aussi appelé « garantie d’assurabilité », donne la possibilité de majorer votre protection à mesure que votre revenu augmente sans avoir à vous soumettre à un nouvel examen médical.
  • Propre profession : Si une blessure vous empêche d’exercer les fonctions de votre profession (p. ex., des chirurgies cardiaques), vous toucherez le montant intégral de vos prestations même si vous êtes encore capable de faire un autre travail (p. ex., enseigner la chirurgie cardiaque).

Quelles sont les protections indispensables dans une assurance invalidité?

Assurez-vous de bien comprendre certains des termes utilisés dans le domaine de l’assurance invalidité.

  • Montant des prestations : Avant de calculer le montant des prestations dont vous avez besoin, établissez la durée de la période d’indemnisation visée, la possibilité d’intégrer votre assurance invalidité à d’autres programmes similaires et les clauses d’indexation. Votre conseiller MD peut vous recommander un montant approprié.
  • Période d’indemnisation : Il s’agit de la période au cours de laquelle les prestations seront versées. Idéalement, la période d’indemnisation devrait se terminer au moment où vous prévoyez prendre votre retraite (c’est-à-dire l’âge auquel vous cesseriez normalement de gagner un revenu d’emploi).
  • Causes d’invalidité : Ces causes devraient comprendre la maladie et les blessures.
  • Délai de carence : Période d’invalidité qui doit s’écouler avant que le versement des prestations commence. Plus le délai de carence est long, plus le coût de l’assurance invalidité diminue. Le délai de carence est habituellement de 30, 60 ou 90 jours. Vous devriez disposer d’une réserve d’urgence vous permettant de couvrir vos dépenses pendant cette période.
  • Restrictions : Vous devriez examiner attentivement les restrictions de votre police. Ces restrictions peuvent limiter, voire annuler, votre protection dans certaines circonstances, comme l’invalidité résultant d’une condition préexistante (problèmes de santé connus et présents au moment de la proposition d’assurance).
  • Garantie de renouvellement : Cette option garantit le renouvellement de la police, mais pas nécessairement au même taux.
  • Non résiliable : On dit d’une police qu’elle est « non résiliable » lorsque l’assureur ne peut la résilier.
  • Prestations d’invalidité réduites : Si votre état ne correspond pas à la définition d’invalidité totale, vous pourriez recevoir des prestations réduites pour cause d’invalidité partielle ou résiduelle.
  • Remboursement des primes : Certaines polices d’assurance invalidité comportent une clause prévoyant un remboursement partiel des primes versées si aucune demande d’indemnisation n’a été effectuée au cours d’une période donnée.
  • Traitement fiscal : En règle générale, les prestations d’invalidité ne sont pas imposables si vous avez payé vos primes avec vos revenus personnels après impôt.

Nous vous invitons à consulter votre conseiller MD* afin de discuter des détails de votre situation. Les conseillers MD collaborent avec les conseillers en assurance des AMPT pour aider les médecins et leur proposer des solutions d’assurance invalidité.

« Conseiller MD » désigne un conseiller financier de Gestion MD limitée (au Québec, un conseiller en placement) ou un gestionnaire de portefeuille de Conseils en placement privés MD.

Les produits d’assurance sont distribués par l’Agence d’assurance MD limitée. Tous les employés de MD qui proposent aux clients des produits ou des services en matière d’assurance détiennent un permis d’assureur vie.  

L’information ci-dessus ne doit pas être interprétée comme des conseils professionnels en placements ou d’ordre financier, fiscal, juridique, comptable ou de nature similaire applicables en contexte canadien ou étranger, et elle ne saurait en aucun cas remplacer les conseils d’un fiscaliste, d’un comptable ou d’un conseiller juridique indépendant.