Aborder les études en médecine comme l’ascension de l’Everest : quatre règles simples qui peuvent faciliter la vie

June 20, 2018

 

Les études en médecine, c’est un peu comme l’ascension du mont Everest. Elles demandent une persévérance et un dévouement absolus, qui mèneront néanmoins à l’atteinte d’un grand but personnel.

Dans un cas comme dans l’autre, une bonne planification s’impose. Pour le parcours en médecine, vous seriez bien avisé de vous doter d’un plan financier personnel, y compris d’une stratégie pour répondre à vos besoins en matière d’emprunt pendant la durée de vos études et de votre résidence. Nous inspirant du monde de la conquête des sommets, nous avons donc établi quatre règles simples à prendre en considération dans la planification de votre parcours.

  1. Prévoyez les coûts

    L’ascension du mont Everest peut coûter de 30 000 $ à plus de 100 000 $[i]. Le coût varie considérablement selon les guides choisis, et il y a le prix du permis d’ascension obligatoire pour les étrangers qu’il ne faut pas oublier. Parmi les autres frais importants à prévoir, soulignons les déplacements, l’équipement, l’oxygène, ainsi que les semaines de rations et le logement dans les camps pendant la période d’acclimatation en haute altitude.

    Le coût total des études en médecine peut aussi varier considérablement, selon l’université choisie, selon que vous vivez chez vos parents ou dans une autre ville et selon vos autres dépenses (par exemple, automobile ou déplacements pour vous rendre à vos stages et à vos entrevues).

    Si vous devez emprunter pour vos études, une marge de crédit pour étudiants en médecine et médecins résidents pourrait être une bonne solution.

    Il s’agit d’un moyen de financement souple auquel vous avez recours en cas de besoin. Bien que vous puissiez également emprunter de la même façon sur une carte de crédit, cette stratégie est déconseillée en raison des taux d’intérêt très élevés.

  2. Voyagez léger

    Vous aurez plus de facilité à escalader l’Everest si vous voyagez léger. Laissez tomber les éléments de confort et autres petits luxes. N’apportez que le strict nécessaire (vêtements, chapeau, gants, bottes, sac à dos); le reste, vous l’achèterez ou le louerez une fois rendu sur place. 

    Ce principe s’applique aussi aux études en médecine. Vous pourrez « voyager léger » en ne faisant appel au crédit que selon vos besoins. Si vous empruntez plus que nécessaire, vous vous retrouverez avec de plus gros versements mensuels sur le dos, et il vous faudra plus de temps pour rembourser.

    Prenons l’exemple d’une femme médecin et de son collègue. La première s’est imposé un budget restreint pendant ses études et a contracté un emprunt total de 100 000 $. Le second a emprunté 150 000 $ et a puisé dans sa marge de crédit pour payer ses dépenses excédentaires.

    Si, dès la fin de leurs études, ils remboursent tous deux 1 000 $ par mois, la médecin qui a emprunté selon ses besoins sera libérée de sa dette d’études plus de huit ans avant le médecin lourdement endetté.

    De plus, une fois les versements commencés, le médecin qui a la plus grosse dette devra rembourser près de 200 $ de plus par mois que sa collègue en frais d’intérêts.

     

    Étudiante qui a emprunté en fonction de ses besoins

    Étudiant qui traîne une grosse dette

    Dette accumulée à la fin des études

    100000$

    150000 $

    Intérêts par mois sur la dette totale (capital exclu)[i]

    396$

    594$

    Période de remboursement dans le cas de versements mensuels de 1000$

    10ans et 8mois

    19ans et 1mois

    Les intérêts sont calculés en fonction d’un taux annuel composé de 4,75 %. Ce taux est utilisé à titre indicatif seulement.

     

  3. Planifiez l’ascension et la redescente

    Chaque année, environ 600 personnes atteignent le sommet de l’Everest, ce qui correspond à environ la moitié des gens qui tentent l’ascension. Pourtant, la partie la plus risquée du périple est la redescente des pentes en très haute altitude de la montagne. Heureusement pour vous, les dettes d’études ne présentent pas un tel danger pour votre sécurité.

    Toutefois, si vous voulez vous doter d’un plan sensé et stratégique, vous prévoirez vos besoins financiers non seulement du point de vue de l’emprunt (l’ascension), mais également du remboursement (la redescente). Autrement dit, vous devrez établir un plan pour rembourser et pas juste pour emprunter. Vous devrez surveiller et modifier votre plan en fonction de l’évolution de votre situation financière pendant vos études et votre résidence, puis durant votre transition vers l’exercice de la médecine.

4. Faites appel à un guide d’expérience

Le recrutement de guides expérimentés est crucial dans la réussite d’une expédition.

De même, si vous avez besoin de financement pour vos études, vous aurez aussi besoin des conseils de gens d’expérience qui connaissent le parcours des médecins en formation. Le monde des prêts regorge de pièges, et les bourses, prêts étudiants et marges de crédit sont assortis d’une foule de modalités, qui ne sont pas nécessairement les mêmes pendant et après les études. 

Une marge de crédit pour étudiants en médecine et médecins résidents permet d’accéder non seulement à du financement pendant les études, mais également à des conseils judicieux qui vous serviront tout au long de votre vie.

Certaines institutions financières vous accorderont d’emblée une limite de crédit considérable sans vous donner les conseils nécessaires pour la gérer intelligemment. Pas nous. Les conseillers MD vous guideront dans l’univers des bourses, des prêts étudiants et des marges de crédit pour vous éviter de vous endetter plus que nécessaire. Quand vous serez prêt, ils vous aideront à créer un plan de remboursement personnalisé. 

Que vous en soyez à l’étape de la planification, à mi-chemin dans votre ascension ou en préparation pour la redescente, MD vous servira de guide. En savoir plus.

 

   

 

Article précédent
Médecins résidents : Vos dix grandes questions sur les marges de crédit

En quoi la marge de crédit pour étudiants en médecine et médecins résidents diffère-t-elle du prêt étu...

Article suivant
Comment classer vos objectifs par ordre de priorité

Pour réussir à atteindre ses objectifs, il faut d’abord définir clairement ses priorités et éviter de dispe...