Trois types d’assurance essentiels pour les nouveaux médecins

August 28, 2017

En tant que nouveau médecin, vos besoins en assurance pourraient être plus importants que ceux des autres Canadiens de votre âge. Après tout, le revenu potentiel d’un médecin est l’un de ses plus précieux actifs.

Avec l’assurance vie, les prestations du vivant ou l’assurance liée à l’exercice de la médecine, vous pouvez atténuer le stress financier et ses répercussions sur vous et votre famille en obtenant la protection dont vous avez besoin, et ce, bien avant d’en avoir besoin.

Voici trois types d’assurances à envisager.

ASSURANCE VIE

Si vous avez un conjoint, des enfants ou des personnes à charge, l’attrait principal de l’assurance vie est qu’elle vous permet de veiller à ce qu’ils conservent le même niveau de vie advenant votre décès. Ce type d’assurance peut constituer une source de revenus pour votre famille et vous permettre de rembourser vos dettes impayées (prêt hypothécaire, marge de crédit), de payer les études postsecondaires de vos enfants et de régler les frais funéraires.

Il y a deux principaux types d’assurance vie : l’assurance temporaire, qu’on détient généralement pour des périodes de cinq, dix ou vingt ans, et l’assurance permanente, dont la couverture ne vient jamais à échéance et qui peut servir au remplacement du revenu et à la planification successorale.

PRESTATIONS DU VIVANT

Comme leur nom l’indique, il s’agit de prestations qui sont versées au cours de la vie de l’assuré.

Assurance invalidité

L’assurance invalidité a pour objet de remplacer en partie votre revenu (habituellement de 60 % à 70 %) si vous êtes victime d’un accident ou d’une maladie qui vous empêche de travailler. Des études ont montré qu’environ un Canadien sur trois, en moyenne, connaîtra au moins une période d’invalidité de 90 jours ou plus avant d’atteindre 65 ans1.

Si, comme la majorité des médecins, vous êtes un travailleur indépendant qui n’a pas droit à des congés de maladie payés, c’est une bonne idée de vous doter de ressources financières auxiliaires pour remplacer les revenus perdus en cas de maladie.

Les contrats d’assurance invalidité sont souvent très complexes, alors mieux vaut faire appel à un professionnel.

Assurance maladies graves

Ce type d’assurance prévoit un paiement forfaitaire non imposable si vous recevez un diagnostic de maladie grave, comme un cancer, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, même si vous êtes toujours apte au travail.

Vous pourrez utiliser cet argent pour prendre un congé prolongé ou bonifier les soins dont vous avez besoin.

Assurance soins de longue durée

En tant que médecin, vous travaillerez fort, et il est dans votre intérêt de vous bâtir un solide plan financier. L’assurance soins de longue durée peut vous aider à protéger vos arrières.

Vous pensez peut-être que cette assurance s’adresse aux personnes âgées. Pourtant, elle pourrait être pratique en cas de problèmes de santé mineurs, ou encore de problèmes de santé soudains ou d’accidents. Souvent, elle s’avérera utile en cas de problèmes de santé chroniques qui rendent difficiles les tâches quotidiennes sans l’aide d’un ami ou d’un membre de la famille.

Si vous devenez incapable d’effectuer certaines tâches quotidiennes, comme vous laver, vous habiller ou vous nourrir, les prestations de l’assurance soins de longue durée pourront vous aideront à payer les soins dont vous avez besoin.

ASSURANCE LIÉE À L’EXERCICE DE LA MÉDECINE

Si vous décidez d’ouvrir votre propre clinique, voici d’autres types d’assurance à envisager.

Assurance frais généraux

Ce type d’assurance vient compléter votre assurance invalidité, et les deux sont souvent négociées en même temps. Si vous êtes un travailleur indépendant et qu’il vous incombe de payer les frais généraux, une assurance frais généraux professionnelle vous aidera à couvrir le loyer, les salaires et les dépenses générales en cas d’invalidité.

Assurance pour la clinique

Cette assurance pourrait être perçue comme « l’assurance habitation » de votre clinique. Elle vous protège en cas d’incendie, de vol, de perte de contenu ou de blessure personnelle, ou si votre responsabilité civile est engagée. N’oubliez pas de vous assurer pour le montant total qu’il vous en coûterait afin de rétablir votre situation : fournitures, salaires et systèmes informatiques et de communication.

Assurance contre la faute professionnelle

La majorité des médecins canadiens sont protégés par l’Association canadienne de protection médicale (ACPM) en matière de responsabilité professionnelle. Par ailleurs, toutes les associations et fédérations médicales ont conclu une entente de remboursement avec leur gouvernement provincial ou territorial respectif.

Si vous fournissez des services professionnels non cliniques pour lesquels vous n’êtes pas protégé par l’ACPM, une protection supplémentaire en matière de responsabilité professionnelle pourrait vous être avantageuse. Les circonstances détermineront ce qui doit être considéré adéquat en matière de protection.

L’avenir est imprévisible, et personne n’est à l’abri des pertes financières ou des problèmes de santé. Heureusement, un professionnel de l’assurance compétent peut vous aider à vous protéger en évaluant vos besoins et en s’assurant que vous avez la protection qu’il vous faut à toutes les étapes de votre vie.

Pour en savoir davantage sur la planification fiscale ou d’autres aspects de la planification financière, communiquez avec un conseiller MD. MD offre des conseils objectifs à toutes les étapes de votre carrière, des études en médecine jusqu’à la retraite. Trouvez un conseiller MD dans votre région.

Flipbook précédent
Les frais cachés de la dernière année d'études en médecine
Les frais cachés de la dernière année d'études en médecine

Article suivant
Conseils fiscaux pour les étudiants en médecine et médecins résidents - année d'imposition 2015

Les étudiants en médecine et médecins résidents comme vous devraient connaître les avantages fiscaux dont i...