Quatre conseils pour vous aider à gérer vos finances

Environ 46 % des étudiants en médecine prévoient avoir une dette de plus de        100 000 $ à la fin de leurs études.1  Pour un médecin en début de carrière, un plan de remboursement des dettes, accompagné d’un suivi serré des dépenses, constitue un incontournable pour assurer leur bien-être financier.

Maintenant que vous disposez d’un revenu, ces quatre conseils vous aideront à vous engager sur la bonne voie en matière de finances.

  1. Profitez des programmes d’exonération du remboursement des prêts étudiants

Les médecins qui choisissent de travailler dans certaines collectivités mal desservies au Canada peuvent se prévaloir du programme fédéral d’exonération de remboursement du prêt d’études pour les médecins de famille et le personnel infirmier. Grâce à ce programme, vous n’aurez pas à rembourser la portion de solde impayé provenant du gouvernement fédéral (maximum de 8 000 $ par année durant un maximum de 5 ans, pour un total de 40 000 $).

  1. Tirez le maximum des déductions et crédits d’impôt

Vous pouvez déduire de votre déclaration de revenus les frais d’adhésion au collège des médecins de votre province ainsi que les cotisations syndicales versées à votre association provinciale de médecins résidents. 

Il est aussi possible de demander des crédits d’impôt non remboursables pour les frais de scolarité et les intérêts sur les prêts aux étudiants.

NOTA : Le gouvernement fédéral a éliminé les crédits d’impôt pour les frais de scolarité, les études et les manuels (en vigueur depuis le 1er janvier 2017). Cependant, vous pouvez reporter les montants inutilisés des crédits d’impôt pour études et manuels des années d’imposition antérieures à 2017.

  1. Surveillez et gérez adéquatement vos entrées et vos sorties de fonds

Pour rembourser votre dette d’études, vous devez analyser vos entrées et vos sorties de fonds et établir un plan. Un conseiller MD peut vous aider à établir un budget qui tiendra compte de vos objectifs à court et à long terme et qui comprendra une stratégie de remboursement des dettes. Ce budget vous aidera à gérer les sommes dont vous disposez afin de couvrir vos dépenses fixes et variables, et peut-être même de rembourser vos dettes plus rapidement.

  1. Payez-vous d’abord

Adoptez une stratégie « payez-vous d’abord » et utilisez les prélèvements automatiques (PAC) pour rembourser vos dettes ou pour épargner. Le fait de traiter ces opérations comme des paiements de factures vous aidera à être discipliné dans l’atteinte de vos objectifs financiers.

Une fois le plan de remboursement de vos dettes établi, il peut s’avérer pertinent de cotiser à un REER. Ainsi, vous profiterez peut-être d’un remboursement d’impôt, qui pourra ensuite servir à diminuer vos dettes. Selon votre revenu, le fait d’investir dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) pourrait représenter une meilleure option. Les placements dans un CELI fructifient à l’abri de l’impôt, et vous pouvez retirer des fonds en tout temps sans encourir de pénalité. 

Commencez à épargner et à investir dès maintenant. Vous pourrez ainsi profiter des avantages potentiels du rendement composé, mieux connaître vos finances personnelles et vous initier au monde des placements.

 

1 Sondages sur la loyauté envers MD, décembre 2015 et juin 2016 (résultats combinés).

Article précédent
Principales préoccupations des étudiants en médecine concernant l’assurance invalidité

Article suivant
Gestion de patrimoine pour les femmes médecins
Gestion de patrimoine pour les femmes médecins

En planification du patrimoine pour les femmes médecins, la tâche ne se résume pas à mettre tous les mots a...

Plus de 1 600 $ en économies et en récompenses

Épargner