Mars est le mois de la prévention de la fraude : voici quelques conseils pour vous protéger des fraudeurs

March 4, 2019

Vous recevez un appel menaçant de l’Agence du revenu du Canada (ARC). On vous dit que vous êtes très en retard dans le paiement de vos impôts, et que si vous ne les remboursez pas immédiatement, vous devrez faire face à de graves conséquences – allant jusqu’à l’emprisonnement.

Cette fraude ciblant surtout les personnes âgées et les nouveaux immigrants est l’une des plus importantes dans l’histoire du Canada. Au cours des cinq dernières années, ses instigateurs ont touché plus de 10 millions de dollars selon les enquêteurs de l’émission Marketplace, sur le réseau CBC.

Cette arnaque téléphonique a beau être spectaculaire, elle n’est pas unique : les malfaiteurs multiplient les tactiques pour exploiter les Canadiens. Une autre fraude populaire consiste à envoyer un courriel ou un message texte semblant provenir d’une banque au sujet d’un compte bancaire. Si vous recevez un tel message, ne cliquez sur aucun lien et ne fournissez aucun renseignement personnel. En cas de doute, communiquez avec votre banque.

Différents types de fraudes peuvent fonctionner auprès de différentes personnes. Même si nous nous pensons tous à l’abri, tout le monde est vulnérable – même les médecins.

Les médecins comme cibles

Les médecins sont généralement perçus comme des personnes occupées et aux revenus élevés, ce qui en fait des proies attrayantes pour des stratagèmes de placements frauduleux. Les fraudeurs savent que bon nombre de médecins se concentrent sur l’exercice de leur exigeante profession et qu’ils n’ont pas toujours le temps de gérer leurs finances, et encore moins d’effectuer des recherches sur une proposition de placement.

Par ailleurs, les médecins amorcent souvent leur carrière en étant lourdement endettés, d’où le désir de certains de procéder à un « rattrapage » financier qui les rend plus vulnérables à des propositions de placement à rendement élevé.

Si vous envisagez de donner suite à une offre de placement qui sort du cadre du plan établi, votre conseiller MD peut vous donner une deuxième opinion et attirer votre attention sur les risques éventuels de cette proposition.

Conseils du Centre antifraude du Canada

Pour sensibiliser les gens aux différentes fraudes, qui sont de plus en plus nombreuses et originales, le Centre antifraude du Canada (CAFC), un organisme gouvernemental fédéral, a déclaré le mois de mars comme étant celui de la prévention de la fraude. Le CAFC tient à jour une liste complète des plus récentes fraudes (à consulter ici) avec des conseils pour se protéger contre chacune d’entre elles. On trouve également sur le site des conseils plus généraux :

  • Ne fournissez jamais de renseignements personnels ou financiers non nécessaires pour une transaction ou une discussion.
  • Méfiez-vous des personnes en qui vous n’avez pas entièrement confiance qui vous demandent une copie de votre passeport ou de votre permis de conduire, votre numéro d’assurance sociale ou votre date de naissance.
  • Évitez de discuter ou de négocier lors d’un appel non sollicité, surtout si la personne au bout du fil affirme que votre ordinateur a un virus, que vous devez de l’impôt ou que des activités frauduleuses ont été détectées dans votre compte bancaire. Raccrochez et composez vous-même le numéro de l’organisme trouvé dans une source fiable, comme un bottin téléphonique, le site Web de l’organisme ou encore une facture ou un relevé de compte.
  • Examinez attentivement le profil des gens qui vous envoient des demandes d’amitié non sollicitées ou qui vous approchent pour un rendez-vous sur les médias sociaux ou sur les sites de rencontre. Redoublez de prudence si quelqu’un vous promet plus que de l’amitié. Supprimez ces demandes et bloquez les comptes pour éviter d’en recevoir d’autres.
  • Ne faites pas confiance aux offres exceptionnelles par courrier. Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.
  • Jetez toutes les cartes de jeu affirmant que vous avez gagné un prix ou une loterie dans le cadre d’un concours auquel vous ne vous êtes jamais inscrit.
  • Faites attention lorsque vous faites des achats en ligne, et souvenez-vous que vous obtenez ce pour quoi vous avez payé. Selon le site Crossroads Credit Union, les produits à prix réduit sont souvent contrefaits ou de mauvaise qualité. Lorsqu’on vous offre un produit gratuit, il se peut qu’on vous demande de fournir votre numéro de carte de crédit pour couvrir les frais de livraison. Ces stratégies toutes simples permettent aux fraudeurs de toucher de grosses sommes.

Si vous êtes victime d’une fraude, ne laissez pas l’embarras vous empêcher de signaler l’incident. Le CAFC veut vous entendre et peut vous aider. N’oubliez jamais que vous n’êtes pas seul.

En conclusion, les arnaqueurs aiment cibler les personnes vulnérables, mais personne n’est à l’abri de leur inventivité – pas même les personnes éduquées et averties.

Article précédent
La faible croissance incite la Banque du Canada à laisser ses taux inchangés
La faible croissance incite la Banque du Canada à laisser ses taux inchangés

La Banque du Canada a annoncé mercredi matin qu’elle maintenait le taux cible de financement à un jour à 1,...

Article suivant
Pour mettre fin aux mensonges financiers entre conjoints
Pour mettre fin aux mensonges financiers entre conjoints

L’infidélité financière a de multiples visages. Elle peut prendre la forme d’un compte bancaire secret ou d...

Plus de 1 600 $ en économies et en récompenses

Épargner